Nombre total de pages vues

lundi 22 février 2016

Chronique lecture - Satan était un ange de Karine GIEBEL

Afficher l'image d'origine


Titre : Satan était un ange
Auteur : Karine GIEBEL (France)
Editeur : Fleuve (noir)
Genre : Policier
Nombre de pages : 336p

Couverture

Une route de campagne, de nuit, un ciel bas... Un climat oppressant dès la couverture. Le T de Satan formant une croix au milieu de la route.

Connaissant l'auteure, la couverture m'a attiré pour son côté angoissant.

4ème de couverture

Tu sais Paul, Satan était un ange... Et il le redeviendra.

Rouler, droit devant. Doubler ceux qui ont le temps. Ne pas les regarder.
Mettre la musique à fond pour ne plus entendre.
Tic Tac...
Bientôt, tu seras mort. 

Hier encore, François était quelqu'un. Un homme qu'on regardait avec admiration, avec envie.
Aujourd'hui, il n'est plus qu'un fugitif qui tente d'échapper à son assassin. Qui le rattrapera, où qu'il aille. Quoi qu'il fasse.
La mort est certaine. L'issue, forcément fatale. Ce n'est plus qu'une question de temps.
Il vient à peine de le comprendre.

Paul regarde derrière lui ; il voit la cohorte des victime qui hurlent vengeance. Il paye le prix de ses fautes.
Ne pas pleurer. Ne pas perdre de temps. Accélérer.
L'échéance approche.
Je vais mourir.

Dans la même voiture, sur une même route deux hommes que tout semble opposer et qui pourtant fuient ensemble leurs destins différents.

Mon avis

Ce roman policier de Karine Giebel diffère un peu de ce que j'ai déjà lu de cette auteure. Moins noir, moins oppressant mais tout de même captivant du début à la fin.

Les deux personnages principaux sont très intéressants par leur différences. ils viennent d'univers tellement opposés que la vie n'aurait pu en aucun cas les réunir et là la mort réussit à le faire...
Ce road trip va leur permettre de mieux se connaître. J'ai aimé voir l'évolution de leur personnalité au fil du roman. On les aime et les déteste tour à tour : François et ses choix discutables, Paul et son visage d'ange... On assiste à la naissance d'une magnifique amitié destructrice.

La question de notre réaction face à l'annonce de notre mort prochaine est posée. 


Comment réagit-on face à la certitude de l'échéance fatale ? Les réactions de François semblent excessives mais qui sait comment il réagirait face à une telle annonce…


J'ai aimé ma lecture notamment car le style de l'auteur est fluide et si prenant. Ce roman a été  lu très vite mais ce ne fut pas le coup de cœur attendu. J'ai hâte malgré tout de rencontrer à nouveau très vite la plume de Karine Giebel!

Ma note

4/5 


En plus...

Je recommande cette auteure que j'adore et notamment mon coup de cœur : Juste une ombre.