Nombre total de pages vues

dimanche 17 avril 2016

Chronique de lecture - D'après une histoire vraie de Delphine de Vigan



Titre : D’après une histoire vraie
Auteur : Delphine de Vigan (France)
Editeur : JC Lattès
Genre : Contemporain
Nombre de pages : 477p

Pourquoi ce livre ?
A plusieurs reprises j’ai été attiré par la couverture de ce livre. Les prix obtenus par cette auteure réputée ont terminé de me convaincre. J’avais lu, il y a déjà quelques année, No et moi… Mais là, je suis partie à l’aveuglette, ne sachant pas du tout à quoi m’attendre…

Synopsis
"Ce livre est le récit de ma rencontre avec L. L. est le cauchemar de tout écrivain. Ou plutôt le genre de personne qu'un écrivain ne devrait jamais croiser."

Dans ce roman aux allures de thriller psychologique, Delphine de Vigan s'aventure en équilibriste sur la ligne de crête qui sépare le réel de la fiction. Ce livre est aussi une plongée au cœur d'une époque fascinée par le Vrai.

Mon avis
Ce récit est mené de façon autobiographique. La narratrice n’est autre que Delphine de Vigan elle-même. On entre dans son univers privé et ses difficultés à gérer le succès de son dernier livre très intimiste.

Elle nous raconte sa rencontre avec L. qui va peu à peu construire son emprise sur elle. Lentement, à la manière d’une araignée qui tisse sa toile, L. prendra une place de plus en plus importante dans la vie de l’auteure. Cette nouvelle amitié sera-t-elle positive ou plutôt destructrice ?...

La première moitié du livre a été pour moi très longue… Je me demandais où voulait en venir Delphine de Vigan. Avec du recul, je me dis qu’il était très important de montrer la façon insidieuse et lente de l’entrée dans sa vie de L…

Puis la deuxième partie prend les aspects d’un thriller beaucoup plus fluide à lire et plus addictif également.

La fin est également assez surprenante et nous laisse plein d’interrogations et de doutes…
Le thème de la manipulation psychologique est bien traité. Dans ce livre, tout le monde se sent à un moment ou à un autre manipulé : l’auteur/narrateur et le lecteur…

Il est toutefois difficile de parler de ce roman sans trop vous en dire…

Enfin j’ai beaucoup aimé entrer dans l’intimité de l’auteur et surtout de sa difficulté à écrire. Elle se trouve dans une période difficile ou elle n’arrive pas à redémarrer un nouveau roman. Elle nous montre la difficulté pour les romanciers à se réinventer en permanence sans devoir se poser trop de questions car celles-ci pourraient tuer leur pouvoir créatif.
 
En conclusion : Un bon roman sur la manipulation malgré quelques longueurs…

Ma note
3/5 

En plus...
Je pense lire « Rien ne s’oppose à la nuit » auquel elle fait de multiples allusions dans ce roman