Nombre total de pages vues

mardi 12 avril 2016

Chronique de lecture - Les disparus du Clairdelune de Christelle Dabos (Tome 2 de La Passe-miroir)



Couverture La Passe-miroir, tome 2 : Les Disparus du Clairdelune

Titre : Les disparus du Clairdelune / Tome 2 de La passe-miroir

Auteur : Christelle Dabos (France)

Editeur : Gallimard

Genre : Fantasy, Jeunesse

Nombre de pages : 550p

Pourquoi ce livre ?

Ayant beaucoup aimé le tome 1, même si ce ne fut pas le coup de cœur attendu, il était évident de lire ce tome 2 !

Synopsis

Fraîchement promue vice-conteuse, Ophélie découvre à ses dépens les haines et les complots qui couvent sous les plafonds dorés de la Citacielle. Dans cette situation toujours plus périlleuse, peut-elle seulement compter sur Thorn, son énigmatique fiancé ? Et que signifient les mystérieuses disparitions de personnalités influentes à la cour ? Ophélie se retrouve impliquée malgré elle dans une enquête qui l’entraînera au-delà des illusions du Pôle, au cœur d’une redoutable vérité.

Mon avis

Il y a quelques mois, je découvrais le tome 1 de La Passe-miroir, Les fiancés de l’hiver. A force d’entendre les commentaires élogieux sur la blogosphère, je m’étais lancée avec d’énormes attentes. Je fus ravie de ma lecture, mais certains temps morts dans ma lecture, n’en firent pas le coup de cœur escompté… Toutefois la lecture du tome 2 semblait être une évidence. Et là : Waouh !!!!

Christelle Dabos est une jeune auteure française dont la Passe-miroir est le premier roman. Cette saga nous conte les aventures de la jeune Ophélie : une héroïne inclassable. Myope comme une taupe, très maladroite, elle doit épouser le mystérieux Thorn.

On retrouve nos personnages là où nous les avions laissés. Nous retournons donc dans l’univers si particulier du Pôle avec sa Citacielle et sa cour si particulière.
Les personnages et le décor ayant déjà été bien installés lors du premier tome, il n’y a aucun temps mort dans celui-ci. Les personnages prennent en épaisseur. On s’attache à eux (même à Thorn !!) et on en déteste d’autres ! Les descriptions sont magnifiques et font place à un imaginaire tellement merveilleux !

On se retrouve plongé dans une intrigue palpitante : des membres influents de la cour disparaissent et Ophélie se retrouve mêlée bien malgré elle à tout cela. Cette affaire accélère notre lecture car on veut connaître le fin mot de l’histoire !

On assiste à une évolution des personnages :
Ophélie a muri, a pris de l’assurance mais elle garde ce côté maladroit si attachant ! Mention spéciale à son écharpe, que j’adore ! Je veux la même !
Thorn, sans trop en dire, devient plus attachant et moins énigmatique : on découvre un peu plus de lui sur son présent et son passé.
Farouk, l’esprit de famille du Pôle, joue un rôle central dans ce tome. On retrouve aussi Renard, Archibald, Bérénilde, tante Roseline, Gaëlle mais aussi toute une palette de nouveaux personnages ! L’arrivée de la famille d’Ophélie au Pôle pimente également un peu la situation.

La plume de Christelle Dabos est extraordinaire ! Comment peut-on inventer un tel univers rempli de magie et d’imaginaire. Cela m’épate vraiment ! Pour cela je la rapprocherai de J.K Rowling ! Je suis d’ores et déjà impatiente de lire la suite de cette saga ! Vivement la suite !

En conclusion : Un énorme coup de cœur pour cet univers si particulier ! J’adore !!! Une lecture dont l’imaginaire omniprésent permet une réelle évasion de notre vie quotidienne !! Merci !

Ma note
5/5  

En plus...
Je me suis rendue sur le site officiel de la saga :
http://www.passe-miroir.com/